top of page

Le chauffage au bois à l’abri des crises


Bon pour l’environnement et le portemonnaie




Pandémie, caprices météorologiques ou pannes de courant généralisées – nombreux sont ceux qui souhaitent ne plus dépendre des chaînes d’approvisionnement mondiales et des énergies fossiles. Le chauffage au bois est la solution. Il vous permet d’être libre d’agir en toute indépendance et représente une source de chaleur durable.




Le bois, source de chaleur locale


Pour le chauffage au fioul ou au gaz, une grande partie des combustibles doivent être importés de l’étranger. Les États-Unis, l’Arabie saoudite et la Russie comptent parmi les plus grands producteurs de pétrole. Quant au gaz naturel, il provient essentiellement des États-Unis, de Russie et d’Iran. L’amenuisement des ressources de la planète en pétrole et en gaz, les mutations économiques et les débats politiques peuvent engendrer des fluctuations des prix et des difficultés d’approvisionnement parfois considérables.

En revanche, le bois est une matière première renouvelable présente en grande quantité dans nos forêts. Posséder un poêle a bois moderne, c’est s’affranchir des facteurs environnementaux et des pannes de chauffage, y compris en temps de crise.



Bilan carbone neutre et économies d’argent


Tout comme le soleil, le vent et l’eau, le bois fait lui aussi partie des sources d’énergie renouvelables. La combustion du bois libère la même quantité de CO2 que celle déjà absorbée par l’arbre au cours de sa croissance. Et c’est cette même quantité de CO2 qui serait libérée dans le cadre du processus de décomposition naturelle en forêt. Le dioxyde de carbone ainsi produit est absorbé par les arbres qui repoussent, si bien que l’on obtient un cercle vertueux. Le transport mis à part, le chauffage au bois est donc neutre en CO2. Pour comparaison : une habitation de 120 m² chauffée exclusivement au fioul ou au gaz naturel génère plus de 3 tonnes de CO2 par an (source : Calculateur de CO2 de l’Office fédéral allemand de l'environnement).

Dès lors, au contraire des combustibles fossiles, le bois est exempté de la taxe carbone. Le bois est donc une méthode de chauffage à la fois respectueuse du climat et économique.




Comment entreposer correctement le bois




Se chauffer au bois est une alternative sûre au fioul et au gaz naturel. Pour pouvoir faire face à toutes les éventualités, il est conseillé de se constituer un stock conséquent. Le bon entreposage du bois est particulièrement important, le bois sec ayant une valeur calorifique supérieure lui permettant de tenir chaud plus longtemps. Dans de bonnes conditions, le bois peut être entreposé jusqu’à cinq ans.


· Les bûches doivent être entreposées à l’air libre. Au garage ou à la cave, une circulation de l’air insuffisante ou manquante peut entraîner la moisissure du bois. Le mieux est de stocker le bois côté sud ou ouest de la maison, par exemple, puisqu’il y bénéficie sans entrave de l’action du soleil et du vent.


· Le bois ne doit pas être entreposé au sol ou directement contre le mur de la maison. L’accumulation d'eau et l’humidité causent rapidement des moisissures qui rendent le bois inutilisable.


· De même, il faut laisser quelques centimètres entre chaque bûche. Ainsi, l’air peut circuler facilement et le bois reste sec.

· Le bois doit impérativement être protégé de l’humidité. Le bois humide, voire mouillé, brûle mal, produit moins de chaleur et génère beaucoup de fumée, raisons pour lesquelles il faut l’entreposer sous abri ou avec une bâche au dessus.


· La quantité journalière de bois doit être conservée dans la maison. Les bûches peuvent alors s’acclimater et terminer de sécher.


· Le bois dois être impérativement fendu, pour qu'il peut sécher plus facilement. Lorsque le bois est fendu, il y a plus de surface exposée, ce qui permet à l'air de circuler plus facilement et sécher la bûche efficacement. En outre le bois fendu brûle plus facilement et plus efficacement que le bois non fendu.

32 vues

Commentaires


bottom of page